Carte des philosophes épicuriens

Voir en plein écran

Voici un petit aperçu d’un projet qui nous1 occupe depuis maintenant plus d’un an : produire une cartographie dynamique des philosophes de l’Antiquité. L’objectif est notamment de montrer la diversité géographique des foyers culturels grecs et latins, au-delà de la triade bien connue Athènes/Rome/Alexandrie, et de tester certaines hypothèses concernant l’historiographie de la philosophie ancienne – notamment la réévaluation très importante du rôle joué par les écoles périphériques et les petits centres dans la diffusion des grands courants de pensée, permettant à rebours de dégonfler l’apparente omniprésence des grands centres. L’objectif est également de construire une représentation plus exacte du parcours intellectuel de grands penseurs dont les déplacements, quand ils sont documentés, ont nourri la réflexion, en leur permettant d’accéder à des centres d’études et à des bibliothèques variées. Ce projet répond ainsi au souci de montrer les hybridations et les interactions culturelles liées aux déplacements des philosophes, en particulier en analysant leurs lieux d’éducation et d’activité, afin de rappeler l’apport de l’ensemble du bassin méditerranéen à la production du savoir antique.

Dans l’échantillon ci-dessus, les données concernant les philosophes épicuriens sont organisées en calques, correspondant à des fonctions associées aux lieux : naissance, éducation (en particulier le ou les lieux où le philosophe a reçu un enseignement), activité, mort. Dans la mesure où l’école épicurienne est majoritairement située dans la période hellénistique, pour cet échantillon il n’est pas indispensable de mettre en valeur la chronologie ; mais une des difficultés du projet consiste justement à arriver, pour des cartes plus complexes, à associer une dimension temporelle à la visualisation géographique.

L’intérêt de cette visualisation apparaît lorsque les calques défilent : on peut en effet au premier coup d’œil observer le déplacement qui s’effectue entre les lieux de naissance, et d’activité, variés, et les lieux d’éducation, plus regroupés. Ce que montre le GIF ci-dessous.

GIF visualisant les calques successifs de la carte

On peut voir également que, du fait de la nature parcellaire et incomplète des données biographiques concernant certains de ces personnages, toutes les fonctions ne sont pas également représentées : il y a ainsi beaucoup plus de lieux d’activité que de lieux de mort.

Les données biographiques sont celles de notre base de données CIRIS. Elles sont exportées en format geojson, et intégrées dans une carte via l’application uMap. En cliquant sur un point, vous verrez apparaître la fiche du philosophe concerné dans CIRIS.

Ce projet a obtenu un financement du Labex Hastec en 2019 et 2020.

  1. Collaborateurs du projet : Aurélien Berra, Laurent Capron, Julie Giovacchini, Pierre-Carl Langlais, Juliette Lemaire, Catherine Psilakis, avec le conseil technique de Julien Cavero []

Julie Giovacchini

CNRS - UMR 8230 - Spécialiste de philosophie hellénistique (épicurisme et scepticisme) et d'histoire de la médecine, ingénieure en analyse de sources anciennes, rédactrice pour la revue Philosophie antique.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search