Bibliotheca hagiographica latina (BHL) et Bibliotheca hagiographica graeca (BHG) : fiche technique et liens utiles

L’objectif des BHL et BHG est de répertorier l’ensemble des textes grecs et latins relatifs aux saints antérieurs à 1500. Le classement y est alphabétique, sous la forme latine du nom. Le principe de chaque notice est toujours le même : nom du saint, dates/époque, date de fête liturgique, puis, pour chaque texte, incipit et desinit et références de l’édition ou du manuscrit. Chaque entrée possède un numéro distinct, et les numéros se suivent par-delà les noms de saints.

La première édition de la BHL date de 1898, et celle de la BHG de 1895. Depuis, la découverte régulière de nouveaux manuscrits, et la parution de catalogues de manuscrits hagiographiques, ont permis de découvrir de nombreux textes encore inconnus, ainsi que des versions alternatives de textes déjà connus ; le cas échéant, les références aux manuscrits ont été intégrées, avec de nouvelles subdivisions en fonction des incipit et des desinit.

Le but de cet article est de présenter brièvement l’historique et l’état actuel de ces deux répertoires, leurs évolutions et ce qui en est disponible en ligne.

Catalogues imprimés

BHL

  • Bibliotheca hagiographica latina antiquae et mediae aetatis, 2 vol., Subsidia Hagiographica 6, Bruxelles, Société des Bollandistes, 1898–1901 :

    • Cette édition en deux tomes, vol. I (A-I) et vol. II (K-Z), contient déjà plus de 9 000 entrées.

      Exemple de notice de la BHL, 1e édition : Abraham et Maria in Hellesponto

    • À la fin du second tome, un Supplementum vient déjà compléter de nombreuses notices et en ajoute encore au moyen de subdivisions.

      Exemple de notice de la BHL, Supplementum : Abraham et Maria

  • Bibliotheca hagiographica latina antiquae et mediae aetatis : supplementi editio altera auctior, Subsidia Hagiographica 12, Bruxelles, Société des Bollandistes, 1911.

    • Il s’agit bien d’une nouvelle édition augmentée du Supplementum, et non d’une nouvelle édition complète. Elle vient donc compléter la première édition sans la remplacer.

      Exemple de notice de la BHL, Supplementi editio altera : Abraham et Maria

  • Bibliotheca hagiographica latina antiquae et mediae aetatis : novum supplementum, Subsidia Hagiographica 70, Bruxelles: Société des Bollandistes, 1986.

BHG

  • Bibliotheca hagiographica graeca seu Elenchus vitarum sanctorum graece typis impressarum, ed. Hagiographi Bollandiani, Bruxelles, Société des Bollandistes, 18951.

    • Dans cette première édition, les notices de textes ne comportent pas encore de numéro unique. L’identification se fait par le nom du saint puis par le numéro de notice.

      Exemple de notice de la BHG, 1e édition : Abraham et Maria in Hellesponto

       

  • Bibliotheca hagiographica graeca : editio altera emendatior, ed. Socii Bollandiani, Bruxelles, Société des Bollandistes, 1909.

    • Contrairement à la BHL, il ne s’agit pas ici d’un Supplementum, mais d’une nouvelle édition augmentée.

      Exemple de notice de la BHG, editio altera emendatior : Abraham et Maria

    • À la fin du volume (p. 267-292) figure une Synopsis Metaphrastica, qui donne la liste des textes figurant dans le Ménologe de Syméon Métaphraste. S’ensuit l’index des Auctorum Nomina uera uel ficta.
  • Bibliotheca hagiographica graeca : troisième édition mise à jour et considérablement augmentée, éd. François Halkin (Subsidia hagiographica 8a), Bruxelles, Société des Bollandistes, 1957, 3 tomes :

    • t. I (Aaron-Ioannes Batatzes) ;

      Exemple de notice de la BHG, 3e édition mise à jour et considérblement augmentée : Abraham et Maria

    • t. II (Ioannes Calybita-Zoticus) ;

    • t. III (Supplément, appendices et tables) :

      • Supplementum de sanctis qui in altera editione non comparebant (BHG 2001-2480) ;

        Appendix I : Crux D. N. Iesu Christi (BHG 396-451y) ;

        Appendix II : Iesus Christus Dominus noster (BHG 779h-812z) ;

        Appendix III : Maria Deipara (BHG 1046-1161d) ;

        Appendix IV : Narrationes animae utiles (BHG 1318-1322z) ;

        Appendix V : Orthodoxiae festum (seu commemoratio restitutionis imaginum anno 843) (BHG 1386-1394t) ;

        Appendix VI : Patrum Vitae, Πατερικά, Γεροντικά (BHG 1433-1450z) ;

        Appendix VII : Orationes et homiliae de festis Christi (BHG 1891-2000) ;

        Index Auctorum (p. 250-266) ;

        Index Editorum (p. 267-286) ;

        Index Initiorum (p. 287-347).

      • Conformément à ce qu’annonce le sous-titre, il s’agit ici d’une première refonte : un supplément ajoute, après la première série alphabétique, une nouvelle série alphabétique de saints ; sept appendices ont été composés par extractions de notices du précédent catalogue. Mais on notera surtout l’apparition du très vaste Index Initiorum dont il sera question plus tard.

  • Auctarium Bibliothecae hagiographicae graecae, éd. François Halkin (Subsidia hagiographica 47), Bruxelles, Société des Bollandistes, 1969.

    Exemple de notice de la BHG, Auctarium : Abraham et Maria

    • Ainsi que l’éditeur l’écrit dès les premières lignes de sa Préface, « si le présent volume s’intitule Auctarium, c’est qu’il n’a pas été conçu comme un ouvrage indépendant, mais comme un complément de la Bibliotheca hagiographica graeca parue en 1957. »
  • Nouum Auctarium Bibliothecae hagiographicae graecae, éd. François Halkin (Subsidia hagiographica 65), Bruxelles, Société des Bollandistes, 1984

    Exemple de notice de la BHG, Nouum Auctarium : Abraham et Maria

    • Pour reprendre à nouveau les mots-mêmes de l’éditeur dans sa Préface, « ce n’est pas un supplément à l’Auctarium de 1969 que nous présentons ici, ni une reproduction anastatique (reprint), mais une refonte et une mise à jour de ce répertoire. »
    • Ces deux dernières publications sont donc venues compléter, l’une après l’autre, la troisième édition composite (série alphabétique normale ; supplément ; appendices) en gardant les numéros BHG déjà attribués et en ajoutant, le cas échéant, des subdivisions à l’aide de lettres.

Catalogues en ligne

La mise en ligne de ces deux grands répertoires a été faite par scission des données : pour chacune des deux Bibliothecae, on a accès à un site pour la liste des manuscrits, et à un autre pour les notices bibiographiques.

1. La base Bibliotheca Hagiographica Latina Manuscripta (BHLms)

Son but est de répertorier les manuscrits contenant chaque texte relatif à un saint. Il s’agit d’une base ancienne qui n’a pas été mise à jour depuis 1998 et ne répond pas aux critères d’ergonomie des sites modernes. On soulignera cependant l’outil de recherche par incipit, qui permet en particulier d’identifier les textes dont les saints sont anonymes.

2. La base Bibliotheca Hagiographica Graeca Manuscripta (BHGms)

La BHG n’a pas de site Web en propre : on peut l’interroger à partir du site Pinakes pour connaître les manuscrits qui contiennent telle ou telle vie de saint.

Il existe deux manières d’effectuer la recherche (formulaire « recherche générale ») :

a. si l’on connaît le numéro de répertoire du saint : dans le premier bloc de champs, indiquer, dans le menu déroulant « répertoire », « Bibliotheca hagiographica graeca », puis, dans le champ « numéro », le numéro choisi.

b. dans le bloc « Hagiographie et liturgie », on peut faire une recherche par nom de saint, date liturgique, n° BHG ou plein texte.

Le champ « dossier BHG » permet de rechercher, par regroupement des n°, l’ensemble des textes relatifs à un saint.

3.Versions en ligne de la BHL et de la BHG

On peut aussi interroger la Clauis clauium qui donne accès au contenu complet de la BHL et de la BHG tel qu’on le trouve dans les volumes imprimés. La recherche par nom de saint se fait alors sous le nom du saint comme auteur (menu « Authors »). On peut aussi faire une recherche par numéro d’entrée dans les catalogues, en indiquant, dans le menu « Works », « bhl » ou « bhg » suivi du numéro requis.

Exemple de notice de la BHG, sur le site de la Clauis Clauium : Abraham et Maria

Exemple de notice de la BHG, sur le site de la Clauis Clauium (détail BHG5-6) : Abraham et Maria

Dans les cas où les textes hagiographiques font aussi l’objet d’un recensement dans la Clauis Patrum Graecorum ou Latinorum, il est aussi possible de chercher par numéro CPG ou CPL, où l’on trouve les liens vers la BHL ou la BHG s’ils existent.

Exemple de notice de la CPG, sur le site de la Clauis Clauium : Abraham et Maria

Conclusion

L’histoire de ces deux répertoires montre les limites du classement qui avait été rapidement adopté en numérotant de manière continue les textes : la découverte de nouveaux manuscrits en grande quantité et l’identification permanente de nouvelles versions obligent à une subdivision interminable de mêmes numéros qui rendent parfois difficile la consultation du catalogue.

Si nous n’avions pas conscience que la mise à jour de ces précieux répertoires – on parle tout de même de plusieurs milliers de textes latins et grecs – repose sur les épaules de quelques personnes seulement, nous pourrions déplorer qu’il n’y ait pas un unique site Web qui concentre l’ensemble des informations. Mais dès lors que l’on sait quelle information chacune de ces bases en ligne fournit, leur usage est relativement aisé. On s’étonne toutefois que l’intégration de l’ensemble du contenu des volumes imprimés dans la Clauis clauium n’apparaisse pas sur le site de la Société des Bollandistes parmi les publications électroniques.

Il faut enfin signaler les « Suggestions pour une mise à jour de la BHG », par Xavier Lequeux, qui montrent que cette vaste entreprise est un objet qui n’a pas fini d’évoluer.

  1. À l’heure actuelle, l’accès à cette ressource ne peut se faire librement qu’à partir des États-Unis, le site Hathitrust n’autorisant pas la consultation de la version numérisée au-delà des frontières, pour de prétendues raisons de droits d’auteur. L’usage d’un VPN permet de contourner aisément cette limitation. []

Laurent Capron

Docteur en études grecques (spécialité Papyrologie) Sujets d'étude et de recherches : Musique grecque antique ; Araméen christopalestinien ; Christianisme ancien ; Hagiographie

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search